Publié par Médistory Bretagne

Messageries sécurisées de santé: l'accompagnement des hôpitaux débutera en janvier
PARIS, 16 décembre 2013 (TICsanté) -

Le plan d'accompagnement des établissements de santé pour le déploiement des messageries sécurisées de santé (MSSanté) débutera en janvier avec l'envoi d'un courrier à 3.000 établissements, a annoncé jeudi l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé).


L'Asip santé et les conseils nationaux des ordres des professions de santé travaillent depuis plusieurs années au développement d'un système de mails sécurisés entre professionnels de santé. Le dispositif, qui devait initialement être déployé avant fin 2012, a ouvert en juin 2013 pour les ordres professionnels dans une version bêta.

En septembre, la publication du dossier de spécifications fonctionnelles et techniques (DSFT) du dispositif a permis aux opérateurs de messageries (établissements de santé, éditeurs, etc.) d'adapter leurs messageries pour entrer dans "cet espace de confiance commun", a rappelé Jeanne Bossi, secrétaire générale de l'Asip santé, lors d'un point presse de l'agence, jeudi.

Les établissements de santé peuvent rejoindre le dispositif en tant qu'opérateurs MSSanté (lorsqu'ils gèrent leur dispositif de messagerie), en bénéficiant du service d'un opérateur MSSanté tiers, ou en équipant individuellement leurs personnels soignants d'une adresse nominative sécurisée grâce au premier service MSSanté.

Quinze établissements bêtatesteurs se sont réunis le 6 décembre pour lancer le déploiement du dispositif : cinq CHU, dont deux gèrent leur service de messagerie, six centres hospitaliers, un établissement de santé privé d'intérêt collectif (Espic), deux cliniques et un centre de lutte contre le cancer.

Ces 15 volontaires permettront à l'Asip santé de "roder le dispositif d'accompagnement destiné aux établissements qui suivront", a expliqué Claire Lenain, responsable du déploiement en établissements de MSSanté. L'agence les accompagnera aussi dans la mise au point du dispositif, en lien avec les éditeurs. Un atelier de retour d'expérience des volontaires et des éditeurs aura lieu lors des salons de la santé et de l'autonomie, en mai 2014.

"Les 15 bêtatesteurs et les prochains établissements qui nous rejoindront nous permettront de mettre en place un processus qui tiendra le choc lors de la montée en puissance du dispositif", a expliqué Vladimir Vilter, responsable du déploiement MSSanté.

Parallèlement l'agence écrira en janvier aux établissements pour les inciter à désigner un ou plusieurs correspondants MSSanté. Les établissements candidats seront suivis "à leur rythme" dans le déploiement du dispositif, avec des sessions de "webformation", un soutien par téléphone et une aide dans l'élaboration du plan projet.

Les établissements recevront aussi un package d'outils de communication à destination des professionnels libéraux. L'Asip mènera des actions conjointes avec ces derniers, les régions et les éditeurs. "Nous voulons avoir une approche systémique, pour favoriser les usages et la coordination des soins", a souligné Claire Lenain.

DES APPLICATIONS MOBILES ET LOGICIELS DE MESSAGERIE EN AVRIL

La première version du service comprend la mise à disposition de la messagerie sécurisée via une interface de type webmail (dans le navigateur internet).

Une deuxième version permettra son ouverture à des logiciels de messagerie tiers et un interfaçage avec les logiciels métiers des professionnels.

L'Asip travaille notamment à l'adaptation du client de messagerie libre Mozilla Thunderbird aux spécifications de la MSSanté. La mise à disposition est prévue en avril.

Dans le même temps sortiront des applications mobiles pour les appareils fonctionnant sous Android et iOS. L'Asip santé et la Cnil ont mis au point un dispositif permettant de sécuriser ces appareils.

Pour configurer un appareil mobile, le professionnel de santé devra d'abord se connecter au site MSSanté sur son PC grâce à sa carte de professionnel de santé (CPS).

Un QR code s'affichera alors et devra être flashé dans les deux minutes par l'appareil mobile pour que celui-ci soit relié au compte MSSanté.

L'identification ne sera pas obligatoire à chaque accès au compte depuis un appareil mobile, mais l'accès pourra être désactivé à distance en cas de perte ou de vol de l'appareil.

Le principal objectif des messageries sécurisées de santé est de permettre à tout professionnel de santé d'adresser un courrier électronique sécurisé à un autre praticien, au sujet d'un patient dûment informé et qui ne s'y oppose pas, comme il pourrait le faire par voie postale. Il doit permettre à terme d'alimenter le dossier médical personnel (DMP) et d'engager une prescription électronique, rappelle-t-on (voir dépêche du 30 avril 2013). /mb


Source: http://www.ticsante.com/story.php?story=1663&mjeton=alWUytSXA2WmHsoJh7TWC-ubUkW4hMpDFWyM2dhapoTPOYTvoQIm6uhvI-CZKtReyJYYb7b3XFewxq9YcmbUo7WTbEMjYEDm#ixzz2nclYSeQn

 

https://cms.mssante.fr/

https://cms.mssante.fr/

Vous pouvez vous connecter à votre messagerie MSSanté depuis n’importe quel ordinateur, partout en France (et à l’étranger), grâce à vos identifiants de connexion en cliquant sur www.mssante.fr. Pour faciliter les usages des professionnels de santé, une application mobile pour smartphone et tablette est en cours de préparation et sera disponible au second trimestre 2014.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article