Publié par Médistory Bretagne

Un laboratoire APICRYPT vous demande de signer une convention de preuve : que faire ?

Un laboratoire APICRYPT vous demande de signer une convention de preuve : que faire ?

 

En tant que professionnel de santé, vous pouvez être contacté dans les mois qui viennent par les laboratoires de votre territoire d’exercice pour signer une convention de preuve.

 

Petite explication et mode d’emploi

Un serveur de convention de preuve, pour contractualiser et « notariser » les échanges entre les médecins et les laboratoires

Avec un véritable enjeu de pérennité pour les biologistes, un laboratoire d’analyses médicales devra être accrédité en 2020 sur l’ensemble des examens réalisés. Une partie de cette accréditation repose sur le fait qu’une convention de preuve est validée entre le laboratoire et ses correspondants, dont vous faites partie.

 

En tant qu’utilisateur APICRYPT, la tâche va être simplifiée, pour chacune des parties : intégrant les difficultés rencontrées avec les nouvelles normes et les échéances du COFRAC, l’APICEM, grâce à sa messagerie , propose gratuitement un serveur de convention de preuve.

Grâce à ce serveur, l’APICEM fait valider à ses utilisateurs des accords entre laboratoires et professionnels de santé. Chacun signe avec sa clef personnelle APICRYPT

 

Mode d’emploi des conventions de preuve

La procédure d’accréditation obligatoire garantit, avec la signature électronique, une qualité tracée et prouvée des examens de biologie médicale par une vérification de la compétence d’un laboratoire de biologie médicale (LAM) par ses pairs. deux types de convention vous concernent.

 

Une convention
 entre APICRYPT et vous

          Pour garantir la valeur de preuve de vos documents, une primo-convention doit être signée entre APICRYPT et chacun de ses utilisateurs.

Au cours des mois qui viennent, l’APICEM va mettre à disposition, par mail ou par courrier, une convention de preuve pré-remplie à imprimer, signer et renvoyer à l’APICEM.

Cette opération ne se fera qu’une fois : elle est indispensable pour valider ensuite les conventions de preuve électroniques.

 

Une convention électronique avec vos laboratoires correspondants

          Vous et les biologistes concernés devez décider d’un commun accord d’officialiser la valeur de preuve aux échanges dématérialisés via la messagerie. Ils valident une seule fois électroniquement la mise en place de cette convention grâce à ce logiciel.

Cette application, gratuite pour les utilisateurs APICRYPT, facilite le travail du biologiste, qui n’a pas ainsi à contacter tous ses correspondants, qui se comptent par centaines. L’automate détecte les échanges et envoie une alerte au biologiste, puis au médecin concerné, qui décide ou non, tout aussi facilement (par un clic) de signer le protocole.

 

Si l’un et l’autre valident l’opération, l’APICEM, en tant que tiers de confiance, fournit des signatures présumées fiables, et assure ce critère incontournable de l’accréditation COFRAC.

 

Deux versions coexistent :

• Votre version gère la liste de demandes en provenance des laboratoires correspondants. L’interface est simple (voir illustration ci-dessous).

 

• Les laboratoires utilisent une double interface en 2 colonnes : la gestion de leurs propres demandes et la gestion des demandes en provenance d’autres laboratoires le concernant.

 

N’hésitez donc pas, dès le lancement du serveur de convention de preuve à répondre aux demandes de vos correspondants.

Un petit clic permettra au laboratoire de répondre un peu plus aux critères du COFRAC, nécessaires à la continuité de son activité et de vos échanges liés aux soins de vos patients.

 

Un laboratoire APICRYPT vous demande de signer une convention de preuve : que faire ?

télécharger la lettre d'informationn'APICRYPT

Commenter cet article